Vous êtes ici : Accueil du site > La Bresse > Le Folklore > Les chansons > La Zhauna u melin

Le Folklore

GrossirRéduire

La Zhauna u melin

I
Què la zhauna va u melin,
Le ne piate pau chon schemin.
Le chetau su che n’aunon.
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Le chetau su che n’aunon,
Su son pete aunazhon

II
Què lou mon-ni la va veni,
De rizhe y ne peut che teni,
Te vetia don la Zhauna,
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Te vetia don la Zhauna,
Su ton pete aunazhon.

III
Zhauna, tè que maudra ton blau,
Que nou vin allau ègrenau,
T’attashezhè te n’aunon,
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
T’attashezhé te n’aunon
A l’ombra du boichon.

IV
Pèdè que lou blau à moulu,
Lou leo a mèzhia lou bourru ;
Que dezha t’y mon pèzhe,
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Que dezha t’y mon pèzhe
De mon pète aunazhon.

V
Da dix écu dè mon bouchon ;
T’è vetia neu, dè gardou ye,
Avoua cé t-azhè naunon
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Avoua cè t’azhè n’aunon
Nautrou pete aunazhon.

VI
Mais què chon pèzhe la vi veni,
De braizhe y ne pu che teni,
Cè ne pau neutre n’aunon
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Cè ne pau neutre n’aunon
Neutron pete aunazhon.

VII
Pèzhe, è vetia mou mâ de ma,
Toute le béte shèzhon de pa,
L’aunon a fait de mémou
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
L’aunon a fait de mémou
A l’ombra du boichon.

VIII
Fellie, qué vou véte u melin
Segnau don moi veutron betin,
Gardau biè veutre n’aunon,
Ladon, ladon, la brauva Sezon, ladon,
Gardau biè veutre n’aunon
Veutron pete aunazhon.
I
Quand la Jeanne va au moulin,
Elle ne piétine pas son chemin.
Elle est assise sur son âne,
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Elle est assise sur son âne,
Sur son petit änon.

II
Quand le meunier la voit venir,
De rire il ne peur se tenir,
Te voilà donc la Jeanne,
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Te voilà donc la Jeanne,
Sur ton petit ânon.

III
Jeanne, pendant que moudra ton blé,
Que nous allons aller engrener,
Tu attacheras ton âne,
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Tu attacheras ton âne
A l’ombre du buisson.

IV
Pendant sue le blé a moulu,
Le loup a mangé le bourru ;
Que dira-t-il, mon père,
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Que dira-t-il, mon père
De son petit ânon.

V
J’ai dix écus dans mon bourson :
T’en voilà neuf, j’en garde un,
Avec ça, tu auras un âne.
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Avec ça tu auras un âne,
Un autre petit ânon.

VI
Mais quand son père la vit venir,
De braire il ne put se retenir,
Cela n’est pas notre âne
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Cela n’est pas notre âne
Notre petit ânon.

VII
Père, voilà le mois de mai,
Toutes les bêtes changent de poil,
L’âne a fait de même
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
L’âne a fait de même
A l’ombre du buisson.

VIII
Filles, quand vous allez au moulin,
Soignez donc mieux votre butin,
Gardez bien votre âne,
Ladon, ladon, belle Suzon, ladon,
Gardez bien votre âne
Votre petit ânon.
Retour en haut de page
© Sougey 2011